Conseils pour apprendre une langue




facebook   twitter   mail
 

Apprendre

Pour apprendre une langue, il ne faut pas apprendre des mots et des règles, il faut apprendre de nombreuses petites phrases.

En anglais par exemple, chercher à apprendre et mémoriser le sens du mot "any" est inutile. "Any" veut dire des choses différentes dans différents contextes, et la plupart du temps ne correspond pas à un mot français équivalent.

On pourrait être tenté de dire que "any" veut dire "quelconque", mais ce serait rarement correct.

Il faut apprendre des petites phrases typiques comme :

- do you want anything ?: désirez-vous quelque chose ?

- are you looking for something ? - no I'm not looking for anything.: cherchez-vous quelque chose ?, puis-je vous aider ? - non, je ne cherche rien

- I haven't got any idea: je n'ai pas la moindre idée, je n'en ai pas la moindre idée.

- coffee anyone?: quelqu'un veut-il du café ? [en s'apprêtant à en faire]

Les gens les plus motivés notent les phrases courtes qu'ils sont en train d'apprendre sur un calepin organisé par thème, à la manière des phrases d'un guide de voyage. Mais ces dernières sont généralement trop longues pour la technique d'apprentissage que nous prônons.

 

Parler

Il faut le plus vite possible utiliser ces phrases soi-même.

Il faut parler avec une personne dont la langue qu'on est en train d'apprendre est la langue maternelle (anglais, espagnol, chinois...), et à qui on a besoin de dire quelque chose.

C'est ainsi que l'on pourra "s'approprier" ces phrases, et se mettre à parler soi-même la langue. On découvrira qu'on parvient rapidement à s'exprimer.

On prendra de l'assurance et l'apprentissage ira de plus en plus vite jusqu'à un premier niveau de maîtrise de la langue courante.

 

Grammaire

Apprendre la grammaire n'est pas un point essentiel de l'apprentissage d'une langue.

Elle peut être intéressante si elle éclaire sur une culture, un mode de pensée.

Si on y trouve de l'aide, on ne se fait pas de tort en l'étudiant.

Mais on peut très bien apprendre toute une langue et la parler fort bien, sans connaître formellement un seul point de grammaire.

Penser que l'on peut apprendre à parler une langue en apprenant du vocabulaire et des règles de grammaire et de syntaxe, qui permettraient de construire "à la volée" des phrases correctes en fonction des circonstances et des besoins, est une illusion. Même les ordinateurs et les programmes de traduction n'y parviennent pas, et ne procèdent plus ainsi.

Il faut faire cela à partir de petites phrases. On peut y penser comme à des "super mots", qui ont déjà une utilité indépendante dans la conversation (alors que ce n'est pas le cas des mots, sauf à parler comme un enfant de 2 ans ; comparer "I'm thirsty." et "Mummy, water!"), et avec lesquels on construira peu à peu, à travers la pratique et le mimétisme, un discours de plus en plus élaboré.

En d'autres termes au lieu d'apprendre 2000 mots et 200 règles, qui ne permettent pas de parler, on apprendra 1000 phrases et zéro règle, et on découvrira qu'on peut combiner les phrases qu'on a apprises pour s'exprimer.

 

Exercices

Nous venons de voir que la grammaire n'est pas un point important de l'apprentissage d'une langue. En revanche faire les exercices et les révisions est fondamental si vous voulez vraiment apprendre à parler anglais, espagnol, chinois, ou une autre langue.

Notre approche repose sur la compréhension, la mémorisation et la réutilisation de nombreuses phrases courtes.

Dans les premières leçons, les exercices invitent à remettre dans le bon ordre les mots de petites phrases.

Puis ils demandent de faire du thème, mais à partir d'un nombre limité de mots afin d'orienter la reconstitution de la phrase. Les phrases des exercices sont des versions simplifiées de phrases du texte.

Enfin chaque leçon n° N a une section "review" ou "repaso" qui reprend les phrases des exercices de la leçon n° N-1 et les fait entendre: il s'agit alors de les taper dans la fenêtre de la section.

Ainsi au-delà de la compréhension de textes de plus en plus proches de la langue courante, cette procédure "N-1, N" devrait vous permettre d'apprendre solidement et de vous "approprier" au moins dix phrases par leçon.

Il vous faudra ensuite les utiliser le plus vite possible dans des situations où vous avez besoin de parler.

Autant nous déconseillons d'essayer de fabriquer son discours à l'aide d'assemblages de mots suivant des règles, autant nous encourageons à le construire à l'aide d'assemblages de petites phrases simples (incluant éventuellement des variations par rapport à celles que vous avez apprises.)

 

Traduction

Une traduction n'est jamais correcte.

Soit elle est fidèle à l'original et elle est étrange, par exemple traduire "Christ, I wouldn't have thought so!" par "Christ, je n'aurais pas pensé ça !". Soit elle est naturelle dans la langue d'arrivée, mais elle ne réflète plus l'original, par exemple "'Tain ! je n'aurais pas pensé ça !"

Le problème de la traduction vient de la nature même des langues : une langue exprime des idées dans un contexte culturel. Par définition, les contextes culturels sont différents dans les langues de départ et d'arrivée.

Il faut rapidement ne plus utiliser que des dictionnaires unilingues dans la langue qu'on est en train d'apprendre. Ainsi on absorbera encore plus vite non seulement la langue mais son contexte culturel.

C'est la raison pour laquelle dans notre cours d'anglais, à partir des leçons 11 / 12, les explications des mots sont elles-mêmes en anglais. Les traductions des phrases restent cependant dans la langue choisie par l'élève.